Terres karen
Civilisation - Kanchanaburi

Sangkhlaburi...

Le district de Sangkhlaburi se trouve tout à l’ouest de la Province de Kanchanaburi à la frontière de la Birmanie. Sangkhaburi est bien connu pour son pont môn, le pont Uttamanusorn - สะพานอุตตมานุสรณ์, d’une longueur de 850 mètres qui est le plus long pont en bois de Thaïlande. Le pont a été nommé ainsi en l’honneur du moine môn Uttama qui est à l’origine de la création du village en 1984. Le district est également connu pour le magnifique chédi du temple môn Wang Wiwekaram à Sangkhlaburi. Le chedi a été construit en reproduction du stupa Mahabodhi de Bodhgaya à une centaine de kilomètres au sud de Patna en Inde.
Outre les Môn, le district est également peuplé de nombreux autres groupes ethnolinguistiques dans les Karen.

Lac Vachiralonkorn

Les Karen Pwo...

Les Karen sont le plus important groupe tribal installé en Thaïlande. Les habitants de Kanchanaburi les nomment Karyang (กะเหรี่ยง), et les Thaïlandais du Nord les appellent Yang.
Dès leur arrivée en Thaïlande, les Karen reçurent du gouverneur de Kanchanaburi le droit de rester sur le territoire thaïlandais et il nomma leur chef vassal (Phra Si Sawan) d’une enclave karen, qui correspondait à l’actuel district de Sangkhlaburi au sein duquel furent établis les premiers villages karen aujourd’hui abandonnés et devenus un sanctuaire. Pendant près de 150 ans, sept générations de chefs karen se succédèrent dans la fonction de Phra Si Sawan.
Une des tribus de Sangkhlaburi s’est reconvertie dans le tourisme écomogique et organise des promenades en bateau, à dos d’éléphant et en radeau de bambou. Cest sur son territoire que ces photos ont été prises.

Laurent Pedrocchi et un Karen du village karen de Sangkhlaburi

Éléphants...

Depuis 1990, année où l’exploitation forestière a été interdite, en forêt, les éléphants peuvent seulement transporter des grumes illégalement coupées, travail éreintant qui emploierait 1 000 à 1 500 éléphants. Dix pour cent des éléphants du pays travaillent aujourd’hui dans le secteur du tourisme.

Le éléphants de ce village ont la chance d’avoir un débouché dans un tourisme écologique. On est bien loin des camps d’éléphants pour tourisme de masse où on présente dans des spectacles de très jeunes éléphanteaux qui souvent meurent parce qu’on les sépare trop tôt de leur mère.
Ici les élépha,ts sont à la fois un bien précieux et des animaux respectés. Les plus grands soins leurs sont prodigués par leur mahouts karen. Le temps de travail ne dépasse pas trois heures par jour contre huit et plus dans les grands camps

Des cours d’eau nombreux...

Éléphants
Ruisseaux et cours d’eau
Rivière à la saison sèche mai 2015
Clairière du domaine karen

Des tours exceptionnels...

Suite à l'interdiction décidé par le gouvernement il n'est plus possible de visiter cette zone et son camp d'éléphant. C'est une autre partie karen du district de Sangkhlaburi qui est visitée.
Safarine Tours propose des tours à Sangkhlaburi.

  • ’Aventure’ (4 jours / 3 nuits) conçu spécialement pour les personnes en soif d’aventure et vous emmènera visiter des sites splendides et des points de vue impressionnants, pour une aventure inoubliable !
  • ’Détente-nature’ (3 jours / 2 nuits) conçu pour faire apprécier l’essentiel des attractions touristiques de la région. Ces tours, par leur rythme, sont appropriés aux personnes curieuses, exigeantes mais « relax », aimant prendre tout leur temps.
    Terres karen de Sangkhlaburi
X

Exemple de fenêtre « modal » stylisée

Description du message.

Ouvrir le popup