Nakhon Pathom
Sur la route de Kanchanaburi

Beaucoup de voyageurs, disposant d’un temps suffisants, veulent aussi découvrir le Nord et le Sud de la Thaïlande.
Safarine a spécialement étudié une forme de transfert permettant de visiter des sites intermédiaires de façon optimale. En savoir plus

Sur la route qui relie Kanchanaburi à Bangkok, Nakhon Pathom, la ville la plus ancienne de Thaïlande, la capitale mondiale du bouddhisme théravada est une des étapes possibles parmi les plus intéressante.

Safarine a retenu pour vous quelques sites intéressants...

Nakhon Pathom

Le Chedi Phra Pathom - Nakhon Pathom

Nakhon Pathom(นครปฐม) est une ville de 120 000 habitants, située à 56 km de Bangkok sur la route de Kanchanaburi. Elle est considérée comme la ville la plus ancienne de Thaïlande avec des traces archéologiques du VIe au XIe siècle provenant de la civilisation Dvâravatî  [1]. Nakhon Pathom était autrefois un port sur le golfe de Thaïlande. Les dépôts alluvionnaires du fleuve Chao Phraya et le changement de lit de la rivière Tha Chin l’ont éloignés de la mer. Nakhon Pathom perdit sa principale source d’approvisionnement en eau et sa population migra vers Nakhon Chaisi sous le règne du roi Rama II. Au début du XIXe siècle Nakhon Pathom repris son essor avec l’arrivée d’immigrés birmans, chinois, khmers, lanna et lao. Le Roi Rama IV ordonna la restauration de l’ancien chedi et ordonna la construction du canal Chedi Bucha. Une ligne de chemin de fer fut construite sous le règne du roi Rama VI ainsi qu’un grand pont sur le canal. Rama VI fit ensuite édifier le palais de Sanam Chan qui lui servit de résidence temporaire.

Le chedi Phra Pathom

Le Phra Pathom Chedi - Nakhon Pathom

Juste en face à la gare, le chedi de Rama IV, situé dans le Wat Phra Mahathat Woramahawihan (วัดพระปฐมเจดีย์ราชวรมหาวิหาร), le chedi Phra Pathom dresse ses 120,45 mètres avec une circonférence de 235,50 mètres qui en font le deuxième plus grand stupa au monde après Jetavanaramaya (122 mètres) au Sri Lanka et le plus haut avec 127 mètres en comptant le socle.
Le chedi fut édifié en 1853 sur l’emplacement de l’ancien chedi [2] [3].

Un détail du Phra Pathom Chedi - Nakhon Pathom

Le chedi fut achevé sous Rama V en 1870 après 17 ans de travaux, prenant le nom de Phra Pathom Chedi (พระ ปฐม เจดีย์) sous Rama VI. Le musée du Wat Phra Pathom Chedi, contient de nombreux vestiges historiques découverts au cours de fouilles à Nakhon Pathom. En 1998 pour célébrer le 84e anniversaire de la statue de Phra Ruang Bouddha, les moines du Wat Phra Pathom Chedi ont construit trois bâtons d’encens géantes, les plus grands du monde devant le viharn du Nord. Le 2 novembre 1998, l’encens s’est effondré causant la mort de cinq personnes et une dizaine de blessés.

L’université de Silpakorn

L’Université Silpakorn - Campus de Nakhon Pathom

L’université de Silpakorn est réputée pour ses facultés des arts et d’archéologie. C’est l’une des plus importantes universités thaïlandaises. Elle a été fondée en I938 par le professeur italien Corrado Feroci, artiste né à Florence en 1892 qui a consacré près de quarante ans de sa vie à sa passion pour l’art thaïlandais. Il a écrit plusieurs ouvrages et fait connaitre au monde les œuvres traditionnelles et contemporaines de Thaïlande. Sceau de l'université de Silpakorn - Nakhon PathomDevenu thaïlandais sous le nom de Silpa Bhirasri il fut le premier doyen et directeur de la faculté de peinture et sculpture, qui devint en 1943 l’université Silpakorn. Silpa Bhirasri réalisa entre autres, la statue du roi Rama VI au parc Lumpini, les sculptures du Monument de la Démocratie et du Monument de la Victoire à Bangkok. À sa mort en 1962, une cérémonie de crémation fut donnée en son honneur par le roi Rama IX et une statue fut érigée dans les jardins du nouveau campus de l’université près du palais Sanam Chandra.
Le sceau de l’université représente Ganesha le dieu hindou de la sagesse, de l’éducation, de l’intelligence, et de la prudence c’est le patron des travailleurs du savoir et des écoles.

Le palais de Sanam Chan

Le palais de Sanam Chan est une résidence royale de 350 hectares à l’ouest du Phra Pathom Chedi. Il a été érigé par le roi Rama VI entre 1902 et 1911.
De nombreux bâtiments le composent :

  • le pavillon Phiman Pathom est un bâtiment de style européen dans lequel Rama VI résidait avant son accession au trône.
    La Résidence Phiman Pathom - Nakhon Pathom
  • le pavillon Apirom Reudi (พระที่นั่งอภิรมย์ฤดี). C’est un pavillon de deux étages situé au sud du pavillon Phiman Pathom. À l’heure actuelle, il abrite les bureaux de l’hôtel de ville de Nakhon Pathom.
  • le pavillon Vatchari Romya (พระที่นั่งวัชรีรมยา). Il s’agit d’un bâtiment de deux étages. Il a été construit dans l’architecture thaïlandaise : toit multi-couches avec des tuiles colorées sur la tourelle. À l’heure actuelle, c’est une partie de l’Hôtel de Ville.
  • le pavillon Samakki Mukmat (พระที่นั่งสามัคคีมุขมาตย์), de style thaïlandais possède une tourelle majestueuse ornée d’une représentation de Garuda, symbole royal et divinité hindoue. Le bâtiment est surélevé à un mètre au-dessus du sol avec deux escaliers qui descendent des deux côtés. Cette résidence a été le lieu de vie du Roi Rama VI lors de son accession au trône et fait actuellement partie de l’Hôtel de ville. Le pavillon est relié au pavillon Vatchari Romya par une porte. C’était un bâtiment de réunion pour le roi Rama VI. Il présidait aussi un tribunal.
    Le pavillon Samakki Mukmat - Nakhon Pathom

    La salle a également été utilisée comme théâtre Khon (โขน ) [4]. Les artistes exécutaient leurs performances sur les trois terrasses environnantes ainsi que sur la scène. Il existe deux autres théâtres semblables : le théâtre Suan Misakawan et l’auditorium de l’école Vachiravut. À l’heure actuelle, ce bâtiment sert aux réunions de la province de Nakhon Pathom. Il est également utilisé des cérémonies provinciales.

  • le Phra Tamnak Mari Ratchrat Banlang (พระตำหนักมารชราชรัตบัลลังก์) est un bâtiment en bois de deux étages, peint en rouge. Le bâtiment est situé en face de Phra Tamnak Chali Monkol Asana auquel il est relié par une promenade qui ressemble à un pont avec un toit, des murs et des fenêtres toute la hauteur des murs.
  • le Phra Tamnak Tabkaeo (พระตำหนักทับแก้ว) est un petit bâtiment qui servait de temporaire pendant l’hiver. Aujourd’hui, après une rénovation, c’est une résidence du Palad Changwat de Nakhon Pathom. Dans le bâtiment, il y a une belle cheminée et sur le mur un portrait en noir et blanc du roi Rama VI réalisé sur une plaque de marbre blanc. Le terrain d’Environ 450 rai (1 rai = 1 600 m2) à l’arrière du bâtiment appartient au campus de l’Université de Silpakorn.
  • le Phra Tamnak Chali Monkol-asna (พระตำหนักชาลีมงคลอาสน์) est un bâtiment de deux étages de style européenne, plâtré en jaune caramel, avec toiture en rouge. Il a été utilisé comme résidence temporaire du roi Rama VI lorsqu’il y avait des missions dans l’unité Suer Pah.
  • le Phra Tamnak Tabkwan (พระตำหนักทับขวัญ), de l’autre côté de la route offre un modèle de l’histoire et des traditions thaïlandaises avec un groupe de huit bâtiments, quatre d’entre eux sont grands et orientés vers les quatre points cardinaux. Tous les bâtiments sont construits en teck, y compris la véranda.
    La résidence Phra Tamnak Tap Khwan
  • le Thevalai Kanaesuan ou Sanctuaire de Phra Pikkanesh (เทวาลัยคเณศวรือศาลพระพิฆเณศวร์) a été construit pour abriter l’image de Phra Pikkanaesuan (Ganesha), le dieu indien des arts. Le sanctuaire est situé dans un grand terrain, en face du palais Sanam Chan et se trouve au centre du complexe du palais. Le sanctuaire est profondément vénéré et est considéré comme le symbole sacré du palais Sanam Chan.
    Le sanctuaire de Phra Pikkanesh - Nakhon Pathom
  • des bâtiments qui abritaient le personnel du roi accueillent aujourd’hui l’office de santé publique de Nakhon Pathom, l’hôpital et des unités militaires.
    De nombreux monuments ornent le jardin, comme le sanctuaire Thevalai Kanaesuan a la gloire de la divinité hindoue Ganesh, situé en face du palais principal, le monument à la mémoire de Ya-Lei (ย่าเหล), une statue de cuivre du chien fidèle du roi Rama VI
     [5].
    Le palais de Sanam Chan est ouvert au public du jeudi au dimanche de 9 h à 16 h.

Autour de Nakhon Pathom

  • le Neun Dhamma Sala (เนินธรรมศาลา) est situé dans le Wat Dhamma Sala, dans le village de Dhamma Sala, à 6 km à l’est de Phra Pathom Chedi. Son apparence est celle d’une colline avec un tunnel qui est censé relier le Wat Phra Men au Wat Dhamma Sala. D’après la légende, il existe des trésors précieux, mais qui ne peuvent être retirés car un esprit gardien du trésor veille.
    Le Neun Dhamma Sal - Wat Tham Sala - Nakhon Pathom
  • le Wat Phra Men (วัดพระเมรุ) est situé dans le parc Ananta Uttayan, dans le village Huai Chorakae, au sud de Phra Pathom Chedi. C’est un temple ancien qui ressemble aujourd’hui à un grand tumulus. On y a découvert des représentations en bronze de Bouddha ainsi que les bras, les cuisses et les mains d’une statue de Bouddha en latérite. On y a découvert également des images de Yaksa de de Deva, des créatures géantes mythiques thaïlandaises et des ruines de stupa. Aujourd’hui, ils sont exposés au musée national de Bangkok et à Wat Phra Pathom Chedi.
    Le Wat Phra Men - Nakhon Pathom

    Au cours de fouilles conduites en 1938 par le département des beaux-arts et des archéologues français, des restes qui ressemblent à ceux d’un énorme stupa ont été découverts. C’était un stupa à base carrée avec des angles très élevés, les vestiges eux-mêmes mesurent douze mètres de haut, avec des fenêtres voûtées sur quatre côtés dont chacune abritait une statue de Bouddha en position assise. Plus tard, les statues de Bouddha ont été transférées à Wat Phra Pathom Chedi. On pense que ces statues de Bouddha remontent à la période de Dvaravati qui a vu l’édification du Phra Pathom Chedi, il n’y a pas moins de mille ans.

  • le marché flottant du Wat Lam Phaya est situé en face du monastère, sur la rivière Tha Chin, au Nord Est de Nakhon Pathom. Il est ouvert uniquement le weekend de 6 h à 15 h. Des promenades sont proposées le long de la rivière sur des bateaux anciens à rames ou à moteur.
    Le marché flottant du Wat Lam Phaya - Nakhon Pathom
  • le Neun Phra ou Neun Yai Hom (เนินพระหรือเนินยายหอม), situé dans le village Don Yai Hom, est un site ancien. En 1936, Phra Dhamma Vathi Kanachan (Luang Pho Ngeun), l’abbé du Wat Don Yai Hom, a récupéré des briques brisées de la base de la colline pour construire un temple. En creusant, il a trouvé deux piliers carrés verts en latérite d’environ quatre mètres de haut avec une sculpture au sommet qui ressemblaient aux portes des piliers du Sanchi Chedi du Roi Asoka Maharaj. Il a trouvé aussi une statue de la latérite d’un cerf accroupi, une statue de Bouddha et une pierre brisée de Sema Dharma Chakra (une roue de la vertu bouddhiste utilisée pour marquer les limites du temple). Les piliers de la latérite laissaient voir un espace au sommet pour placer le Sema Dharma Chakra. C’est le même style que les piliers trouvés à Phra Pathom Chedi, Wat Phra Ngam, Wat Phra Padhon et Sanam Chan Palace.
    Le Neun Phra - Wat DonYai Hom-Nakhon Pathom

    Aujourd’hui, les piliers sont à Wat Don Yai Hom, les statues du chevreuil en latérite et du Bouddha sont exposées au musée national de Bangkok. Ces découvertes confirment que ce site était autrefois un temple ancien et que la colline devait être un grand chedi qui se trouvait dans l’enceinte du temple. Ces constructions datent de la période Dvaravati, ou plus tôt, il y a environ 1 000 ans. Ce site historique est vénéré et important.

  • le Rose Garden occupe une superficie de 137,5 rai juste à côté de la rivière Nakhon Chaisi. Il est planté d’une multitude de fleurs magnifiques et propose un spectacle culturel thaïlandais chaque jour. Le Rose Garden est très populaire avec ses sept vieilles maisons thaïlandaises en bois sur pilotis autour du lac. Les familles et leurs amis s’y réunissent pour accueillir des cérémonies de mariage incroyables. Le parc comprend également un hôtel de 160 chambres, plusieurs restaurants avec vue sur la rivière et des salles de banquet.
    Le Rose Garden - Nakhon Pathom
  • le Wat Samphran est un des lieux les plus étranges de la province avec un gigantesque dragon enroulé autour des 17 étages du temple. Les couloirs de ce curieux monastère mènent à des cellules occupées par des moines et protégées par le monstre. Des statues d’animaux géants, au pied de ce donjon, complètent la garde du sanctuaire dont certaines parties sont interdites au public.
    Le Wat Samphran - Nakhon Pathom
  • le Parc paysager Bouddha Monthon, dans le district de Phutthamonthon est considéré officieusement comme le centre mondial du bouddhisme. Une statue en bronze de Bouddha de 16 mètres s’élève au centre d’un parc de 400 hectares inaugurée en 1957. La statue réalisée en 1955 par Silpa Bhirasri, a été érigée en 1981.
    le Parc paysager Bouddha Monthon - Nakhon Pathom

    Des ensembles situés autour de la statue restituent les quatre étapes principales de la vie du Bouddha : sa naissance symbolisée par sept fleurs de lotus ; son illumination sous l’arbre Bodhi ; son enseignement et le nirvana. Le viharn [6] du temple contient les textes fondamentaux du bouddhisme gravés sur 1 418 stèles de marbre.

X

Exemple de fenêtre « modal » stylisée

Description du message.

Ouvrir le popup

...

Profitez des formules de transferts spéciaux de Safarine

Notes

[1Excepté quelques citations dans des textes chinois du VIIe siècle, le royaume môn de Dvâravatî n’a pas laissé que de rares monuments et vestiges. Par les fleuves et les rivières qui les traversent, Mae Khlong, Kwai Yai et Noi, Chao Phraya, Ta Chin...), les plaines centrales fertiles de l’actuelle Thaïlande se situaient sur les routes commerciales reliant l’Inde du Nord-Est à la Chine du Sud. Ces régions étaient voisines du golfe de Thaïlande parcouru par des navires marchands de toutes origines. En tant que port actif, Nakhon Pathom, la "ville initiale", fut peut-être la ou l’une des capitales de Dvâravatî. À son apogée, la cité était un grand centre de pèlerinage où le bouddhisme theravâda, la doctrine des Anciens fondée sur les paroles du Bouddha, recueillies de son vivant et retranscrites plus tard, était florissante.

Un bas-relief de l’art dvâravatî à Nakhon Pathom
Plaque de dépôt de fondation datée du VIIe siècle, Phra Pathom Chedi, Nakhon Pathom,
H. 15 cm ; L. 21 cm ; P. 4 cm,
Pierre calcaire, Musée national de Bangkok

[2Un temple bouddhiste, Wat Phra Pathom, avait été créé autour de l’année 325 av. J.-C., et le stupa avait été construit autour de l’an 193 avant notre ère. La structure originale était semblable à celle du grand stūpa de Sânchî, en Inde.

Le grand stūpa de Sânchî. Façade est.

[3C’est en 1831 que Mongkut (Rama IV), en tant que moine, a découvert la ruine de Phra Pathom Chedi et le visita plusieurs fois. Séduit par le monument, il demanda l’approbation royale de Nangklao (Rama III), pour restaurer le stupa. Nangklao lui refusa ne voyant pas de raison de restaurer le stupa abandonné. Après son couronnement , Mongkut fit reconstruit le stupa dans le style du Sri Lanka recouvrant l’ancien stupa. Il fit édifier aussi que le temple actuel.

[4Le théatre Khon est une sorte de pièce de théâtre thaïlandais jouée par des danseurs portant des masques.
Réservé à la cour royale, le Khon était à l’origine joué uniquement par des hommes qui interprétaient aussi bien les rôles masculins que féminins. C’est que sous le règne du roi Rama II au XIXe siècle que les femmes ont été admises dans les représentations. Sous des maquillages epais ou des masques somptueux en papier mâché décorés d’or, de laque et de pierres précieuses, les acteurs incarnent des personnages mythiques du Ramakien comme Phra Ram, Sita ou Hanuman (le dieu singe), mais aussi des démons, des animaux, etc. Dans ce genre qui associe jeu d’acteur et danse, chaque geste, chaque expression du visage ou des mains a une signification. Les représentations de Khron nécessitent plus d’une centaine d’acteurs et de grandes scènes.

[5Ya-ley est né dans la prison de Nakhon Pathom et a été adopté par le roi Rama VI. Le roi aimait beaucoup Ya-Lei, tellement même que l’animal était jalousé par les courtisans. Il fut tué par un d’entr eux. Le roi Rama VI en fut très attristé et il ordonna qu’une statue en cuivre de Ya-Lei soit coulée et placée sur un piédestal devant le Phra Tamnak Chali Monkol Asana.

Le chien Ya Ley devant le Palais Chali Mongkol Asana

[6Le viharn ou wihaan (du sanskrit vihara) est une salle de réunion et de prière, semblable au bôt qui est la salle de prière la plus sacrée, mais sans stèles Sima et souvent décorée plus sobrement.