Le parc national de Erawan
Célèbre dans le monde entier - Kanchanaburi

Le parc national d’Erawan est connu dans le monde entier. C’est l’un des sept parcs nationaux de Kanchanaburi [1]

Son nom est du à la falaise blanche, au dernier niveau des cascades, qui a la forme d’un éléphant mythologique Airavata, Erawan (เอราวัณ) en thaï. [2], Erawan , un pachyderme blanc a trois têtes, souvent représenté avec la divinité Indra sur son dos et qui, dans la mythologie hindoue, aurait le pouvoir de créer des nuages.
La superficie du parc est de 550 km2

Cascades de Erawan

Le barrage de Sri Nakharin

Barrage de Srinakarin

Au nord du parc se trouve le barrage Sri Nakharin (เขื่อน ศรีนครินทร์), un barrage de remblais sur la rivière Khwae Yai de 140 mètres de large et 610 mètres de long. Il retient un réservoir d’une capacité de 17,745 millions de mètres cubes. La construction initiale du barrage a débuté en 1974 et s’est terminée en 1980.

Suan wela ramloek - สวนเวลารำลึก - Cadran solaire

Le Jardin public Suan Wela Ramluek (สวนเวลารำลึก) se trouve à l’intérieur de l’espace du barrage Sri Nakharin. Il a une superficie de plus 30 rai (4,8 hectares). L’EGAT  [3] l’a réalisé en célébration de l’immense générosité de Son Altesse Royale Srinagarindra, la Princesse mère, pour son 90e anniversaire ,le 21 octobre 1990.

La "cascade de Erawan"

Cascade de Erawan

Cette cascade, une des plus belle et des plus célèbre du monde est la vedette du Parc national.

Autres sites à découvrir

Le parc de Erawan recèle une quantité de sites intéressants, grottes, cascades, chemins botaniques :

La cascade de Pha Lun

La cascade de Pha Lun, cette cascade est alimentée seulement en saison des pluies ;

La grotte de Phra Tat

Grotte de Phra Tat - ถ้ำพระธาตุ

La grotte de Phratat (ถ้ำพระธาตุ) est située à 720 mètres d’altitude, c’est une grotte impressionnante avec de belles stalactites et stalagmites, un des endroits les plus magnifiques de Erawan National Park à douze kilomètres du Headquarters.

La grotte de Ta Duang

La grotte de Ta Duang (ถ้ำตาด้วง - grotte de l’œil) a malheureusement condamnée par des rochers se sont effondrés à l’entrée. Il n’est plus possible d’entrer.

Outils dans la grotte de Ta Duang
Dessin dans la grotte de Ta Duang
Groupe de 19 personnes marchant en ligne et portant un objet de forme ronde, peut-être un gong ou tambour.

Des fouille ont permis de retrouver des outils de l’âge de pierre et de magnifiques dessins datant de l’âge du bronze sur ses parois. Ces peintures rupestres représentent des hommes et leurs mode de vie, des arbres, des animaux... ;

La grotte de Wang Badang

La grotte de Wang Badang est une grande grotte calcaire avec une ouverture étroite. Dans la partie inférieure des salles il y a un flux permanent d’eau qui abrite des espèces benthiques d’animaux, chaque salle contient des stalactites et des stalagmites splendides : man in phra (le Rideau d’Indra) et khem narai (Aiguilles de Narai qui ressemble à une aiguille à coudre de très grande taille sont les plus célèbres.

La Grotte de l’ours

La Grotte de l’Ours, Mi doit son nom Mi (หมี - ours) a une croyance locale que la grotte était autrefois habitée par des ours sauvages, la grotte comprends cinq salles avec des pierres aux formes étranges, des stalagmites et des stalactites ;

La Grotte du bateau

La Grotte du Bateau, la grotte jumelle de la grotte de l’ours (Mi), mesure environ quarante à cinquante mètres de profondeur sans stalagmites ou stalactites du tout, elle contient des vestiges des hommes préhistoriques, plusieurs cercueils fabriqués à partir tronc d’arbre ressemblent à des bateaux et sont à l’origine de son nom, la grotte rua (เรือ rua, bateau). La partie supérieure du cercueil a été sculpté à l’image d’une tête humaine avec les yeux, le nez et les oreilles ;

Le chemin Khao Hin Lan Pi

Le chemin de la nature Khao Hin Lan Pi , il rejoint le cinquième
niveau de la cascade de Erawan, après un parcours d’environ cinq kilomètres. Pour en profiter pleinement, ce parcours nécessite trois heures ;

Le chemin Mong Lai Dry Evergreen Forest

Le chemin de la nature Mong Lai Dry Evergreen Forest, suit les chutes d’eau de Erawan, douze panneaux renseignent les visiteurs sur un parcours d’une cinquantaine de minutes. Traduction des paneauux du Mong Lai Dry Evergreen Forest

Les cours d’eau

De cours d’eau nombreux sont issus de ses collines ou le traversent. À l’est du parc, le Mong Lai et le Omtala confluent au-dessus de la cascade d’Erawan. Le Sadae rejoint le barrage Sri Nakharin depuis le nord du parc. À l’ouest, le Nong Kop rejoint la rivière Sai Yok (rivière Kwaï Noi) où il se jette de la falaise dans la cascade de Sai Yok Yai appelée aussi Khao Jon. Au sud du parc on trouve de nombreux petits cours d’eau dont le ruisseau Khao Phang qui alimente la belle cascade de Khao Phang, également connu sous le nom de cascade de Sai Yok Noi à Nam Tok.

Les collines et la forêt

Les collines s’étagent de 165 à 996 mètres d’altitude, elles protègent le parc de la mousson orientale, ce qui donne une pluviométrie moyenne faible. Durant la saison des pluies, de mai à octobre, le parc reçoit des orages en provenance du sud-ouest et du nord-est. La saison fraiche commence en novembre et se termine en janvier, le temps est alors frais et agréable. Des températures assez élevées sont fréquante pendant la saison chaude qui va de février à avril.
Les forêt qui recouvrent une grande partie de Erawan National Park sont pour 80%, des forêts mixtes de feuillus composées de Thyrsostachys siamensis, de Spondias pinnata, de Pterocarpus macrocarpus, de Lagerstroemia, de Hopea odorata , de Bambusa bambos, de Afzelia xylocarpa. La forêt sèche à feuilles persistantes qui recouvre le reste est composée de Chukrasia tubularis, de Sindora siamensis, de S.siamensis, de Polyalthia viridis, de Fagraea fragrans, de Shorea obtusa, de Quercus kerrii et de plus de mille différentes espèces de bambou.

Lac de barrage Sri Nakharin

La faune

Le parc contient différents types d’habitats pour la faune : animaux d’eau douce, amphibiens, mammifères, oiseaux, reptiles..
La proximité de réserves animalière (en particulier la réserve animalière de Thung Yai Naresuan [4] et Huai Kha Khaeng) est à l’origine de la présence de nombreux animaux sauvages :

Des mammifères :

  • des sambars - Cervus unicolor, กวางป่า (kwang pa, lcerf sauvage)
  • des muntjacs indiens ou cerfs aboyeurs - Muntiacus muntjak curvostylis, , อีเก้ง (ikeng) ;
  • des éléphant sauvages - Elephas maximus, ช้าง (chang)
  • des gaurs - Bos gaurus, l’une des espèce les plus gravement menacés.
  • des gibbons à mains blanches - Hylobates lar, ชะนี (cha ni) ;
  • des langurs à lunette - semnopithecus entellus, ค่างหนุมาน (khang ha nou man - Hanouman est le roi des singes dans l’épopée du Ramayana) ;
  • des lièvre siamois - Lepus peguensis, กระต่ายป่า (kra thai pa) ;
  • des panthères - Panthera pardus, เสือดาว (chang) ;
  • des panthères nébuleuses, panthères longibande ou tigres des arbres - Neofelis nebulosa, เสือลายเมฆ (seua lai maek) ;
  • des polatouches, écureuils volants rouges - Caleopterus volans. บ่าง (bang) ;
  • des rhinocéros de Sumatra - Didermocerus sumatraensis,แรด (raet). Le rhinocéros de Sumatra est le plus petit rhinocéros vivant a deux cornes
  • des sangliers - Sus scrofa. หมูป่า (mou pa - cochon des bois) ;
  • des serows - Capricornis milneedwardsii, des chèvres de montagne. เลียงผาจีน (liang paa chin - serow de Chine) ;
  • des tapirs à chabraque, tapirs de Malaisie ou tapirs d’Asie - Tapirus indicus, สมเสร็จ (som saet). Il est le seul tapir vivant en dehors de l’Amérique.
  • des tigres - Panthera tigris, เสือ (seua)
  • ...

Dans les cours d’eau et les cascades :

  • des carpes - Tor tambra, ปลาเวียนแดง - (pla wian daeng - carpe rouge) ; ปลาโจกแดง (pla chok daeng - poison chef rouge) ; ปลาเวียนแดงน้ำโขง (pla wian nam kong - carpe rouge d’eau rance) ;
  • des poissons feuilles malais - Pristolepis fasciatus, un poisson de la famille des Nandidae. ปลาหมอช้างเหยียบ (pla mor chang yiap).
  • des crabes des cascades - Potamon erawanensis. Les espèces de crabes d’eau douce Potamon erawanensis, Ranguna erawanensis ont été découvertes seukement dans le parc de Erawan (y compris dans les cascades de Erawan). D’autre crabes d’espèces proches ont été découvert dans la province comme Potamon kanchanaburiense, Thaiphusa sirikit ;
  • des tilapias du Nil - Homochromies niloticus, ปลาทับทิม (pla thap thim), il a été introduit en Thaïlande où il est devenu un met courant et peu cher.
  • ...

Des reptiles :

Bongare - Bungarus fasciatus
  • des bongares, Bungare, Bongare fascié ou Bongare annelé - Bungarus fasciatus un serpent extrêmement venimeux de la famille des Elapidae, งูสามเหลี่ยม (ngou sam liam - serpent trois côtés) ;
  • des cobras royaux - Ophiophagus hannah, งูจงอาง (ngou chok ang) ;
  • des cobras cracheurs d’Indochine - le cobra cracheur d’Indochine est le plus connu des cobras de la famille des Elapidae ;
  • des pythons asiatiques - Python molurus. งูหลาม ’ngou lam) ;
  • ...

Les oiseaux

C’est également une région de Thaïlande ou l’on trouve le plus d’oiseaux

Polyplectron bicalcaratum Éperonniers chinquis
  • des calaos bicornes - Buceros bicornis ;
  • des faisans khalij à crête blanche - Lophura leucomelanos hamiltoni ;
  • des serpentaires bacha - Spilornis cheela burmanicus. เหยี่ยวรุ้ง (yiao roung - le faucon arc-en-ciel) ;
  • des shamas à croupion blanc - Cpsychus malabrius, นกกางเขนดง (nok kangkhen dong)
  • des vanneaux indiens - Vanellus indicus, นกกระแต (nok kra tae - oiseau cymbale)
  • des éperonniers chinquis Polyplectron bicalcaratum, un faisan gris. chinquis vient du chinois "gris". พญาลอ (pha ya lao) ;
  • ...
X

Exemple de fenêtre « modal » stylisée

Description du message.

Ouvrir le popup

Notes

[1_ Les sept parcs nationaux de Kanchanaburi

  • Chaloem Rattanakosin National Park
  • Erawan National Park
  • Khao Laem National Park
  • Khuean Srinagarindra National Park
  • Lam Khlong Ngu National Park
  • Sai Yok National Park
  • Thong Pha Phum National Park

[2Airavata.

Erawan museum

Airavata est la monture du dieu hindou Indra, arc-en-ciel. Dans la mythomogie il es l’ancien Dieu Serpent qui nait une seconde fois lors du barattage de la Mer de Lait. Il porte aussi, parmi d’autres, le nom de Iravat qui signifit "né des eaux. Airavata est blanc, il possède quatre défenses. Il est massif et souvent comparé au Mont Kailash. Il a pour épouse Abharamu. On trouve parfois des représentation de Airavata avec six défenses mais on peut lire « Le chef des éléphants AirAvata sortit ensuite de la mer ; l’éclat de ses quatre défenses... » dans le Bhâgavata Purâna (Imprimerie Royale, Paris 1847)

Airavata - Wat Suthat Bnakok

L’éléphant est la monture de chacun des huit gardiens des points cardinaux et inter-cardinaux. Il est sensé produire les nuages, et donc appelé Ardh-Matanga.
Une légende raconte qu’à l’origine les éléphants pouvaient voler. Un jour, un éléphants voulut se poser sur les branches d’un arbre. Les branches, trop fragiles, cédèrent sous le poids de l’animal, perturbant le sage qui effectuait une puja (La pūjā, poudja est une cérémonie d’offrande et d’adoration de la divinité) sous l’arbre. Pour le punir, le sage le priva de leurs ailes tous les éléphants. L’éléphant est considéré comme le roi des animaux, symbole de pouvoir royal. Shiva en tant que souverain du monde, incarnation des vertus royales et destructeur du mal est appelé éléphant (Matanga). L’homme à la tête d’éléphant évoque l’union du microcosme (humain) au macrocosme (totalité), ce qui veut dire que l’homme est à l’image de Dieu.

[3Service de production d’électricité de Thaïlande

[4Les sanctuaire pour la faune de Thung Yai Naresuan (เขตรักษาพันธุ์สัตว์ป่าทุ่งใหญ่นเรศวร) est une région protégée au nord de Kanchanaburi et au sud de la province de Tak.
Thung Yai Narasuan s’étend sur une superficie de 364 000 ha. Avec Huai Kha Khaeng (257.464 ha), ils forment la région protégée la plus grande de l’Asie du Sud-Est continentale, couvrant au total environ 622.000 ha.
Environ 3.800 personnes vivent à Thung Yai Naresuan. Dans le nord-est et l’est on trouve quatre villages hmong, bien que 900 habitants aient quitté le sanctuaire en 1988. En février 1985, le Royal Forest Department et la Third Regional Army ont élaboré un plan pour évacuer les Hmong de neuf villages dans la section nord-est de Thung Yai Naresuan. Les Hmong de Huai Kha Khaeng Wildlife Sanctuary ne figurait pas dans les premiers communiqués de presse au sujet de la suppression proposée.) Afin d’accélérer les plans d’évacuation, la Third Regional Army a commencé à construire un route temporaire de Umphang vers le sud jusqu’à la limite nord de Thung Yai Naresuan - une région autrefois accessible seulement à pied. Environ un an plus tard, vers la fin de mars 1986, le chef du sanctuaire a ordonné aux habitants des villages hmong de Huai Kha Khaeng d’évacuer le secteur le 15 avril 1986, sous peine d’arrestation.

Certains Karen sont établis dans la région depuis la fin des années 30, alors que les Hmong sont sont arrivé plus au nord à la fin des années 70. Les deux groupes cultivent les allentours de leurs villages. L’impact de leurs activités sur l’environnement n’a pas été évalué. Depuis 1987, deux à trois villages Hmong ont été déplacés chaque année dans le district de Phop Phra dans la province de Tak, à environ 80 km au nord du sanctuaire de Thung Yai-Huai - Kha Khaeng . En 1991, tous les villages ont été fermés. Seize villages Karen avec 1.826 habitants y résident encore, mais il est prévu de les réinstaller. De même, il est prévu que les villages thaïlandais établi dans une zone tampon proposée autour du complexe de Thung Yai-Huai Kha Khaeng sanctuaire soient également réinstallés.
Dans la faune de Thung Yai Naresuan on a recensé environ 120 espèces de mammifères, 400 espèces d’oiseaux, 96 espèces de reptiles, 43 espèces d’amphibiens, et 113 espèces d’poissons d’eau douce. Il y a vraisemblablement plus d’espèces encore, mais non recensées. Le sanctuaire est assez grand pour y abriter quelques grands mammifères, rares ou absents du reste de la Thaïlande comme le rhinocéros de Sumatra que l’on croyait éteint.