Caméras pièges à Salakpra
Le renouveau de la faune à Kanchanaburi

Le 17 juin 2560 Mr.Paitoon Sangin a présenté des photos prises par les caméras-pièges de la Société zoologique de Londre (ZSL) dans la réserve de Salakpra à Kanchanaburi.

Ces caméras ont capté des images de tigres, de léopard, de cerfs, de paons, de panthères nébuleuses, de gaurs (les fameux red bulls) de petite civette d’Inde, ce qui indique une abondance de ressources naturelles des écosystèmes de la région. C’est aussi la preuve d’une protection efficace assurée par les rangers qui patrouillent dans la zone. Les tigres peuvent vivre naturellement et en sécurité.
Pour la Société zoologique de Londres, organisme de bienfaisance, la science, la conservation, l’éducation et l’organisation doivent contribuer à préserver les espèces et leurs habitats. La ZSL prend part à la conservation dans 50 pays à travers le monde.

Léopard (Panthera pardus) ou panthère

Ce léopard est un léopard d’Indochine (Panthera pardus delacouri), une sous-espèce de léopards qui vit dans les forêts tropicales du sud de la Chine jusqu’en Malaisie. Sa taille est petite pour un léopard.
En Thaïlande il se nourrit principalement du blaireau à gorge blanche (Arctonyx collaris) qui représente 46 % de son régime alimentaire, puis du cerf aboyeur (Muntiacus muntjak), 21 % et du sanglier (Sus scrofa) 6 %.

Tigre d’Indochine - Panthera tigris corbetti

C’est le plus grand des félins sauvage. L’espèce comporte neuf sous-espèces présentant peu de différences, dont le tigre d’Indochine. C’est un super prédateur, il chasse principalement les cerfs et les cochons sauvages. Il s’attaque aussi à des proies de grande taille comme les buffles d’eau. Le tigre se contente aussi de proies beaucoup plus petites : singes, oiseaux, reptiles ou poissons. Il s’attaque parfois exceptionnellement aux éléphanteaux. Il ne répugne pas non plus devant des charognes, mais dans un état peu avancé de décomposition. Le tigre chasse en général du crépuscule et à l’aube, lorsque son excellente vision nocturne, cinq fois supérieure à celle de l’homme, lui confère un avantage décisif sur ses proies.

Paon spicifère - Pavo muticus

Paon spicifère (Pavo muticus) est originaire d’Asie du Sud-Est. Ce paon vert a divergé du paon bleu il y a environ 70 000 ans. Son nom scientifique signifie "paon muet ". Ce spécimen est certainement un Paon spicifer/Tenasserim une race locale. Cet oiseau, symbole national en Birmanie, est en voie de disparition. Il a déjà disparu au Bangladesh , et pratiquement en Thaïlande.
Le mâle peut atteindre 2,5 m pour un poids de cing kilogrammetandis que la femelle, nettement plus petite mesure environ 85 cm. Le paon spicifère préfère se nourrir de termites quand il y en a, il se nourrit aussi de baies, de graines d’herbes, de poivriers, de pétales de fleurs, de criquets, de sauterelles et de petites phalènes.

Petite civette indienne - Viverricula indica

La petite civette indienne mesure entre 53 et 58 cm de long du museau jusqu’à la base de la queue. Elle pèse de 2 à 4 kg. Sa queue mesure entre 38 et 43 cm de long. Les mâles sont plus grands que les femelles.
Sa fourrure est de couleur gris jaunâtre avec plusieurs bandes longitudinales sur le dos de couleur noir ou brun. On compte aussi plusieurs rangées de taches sur les flancs. Chez certains animaux les lignes et les taches sont peu visibles, et les bandes dorsales parfois absentes. Habituellement, on distingue cinq ou six bandes distinctes sur le dos et quatre ou cinq rangées de taches sur chaque côté. Les marques sur le cou sont très variables. Généralement, il y a deux bandes sombres partant de l’arrière de l’oreille jusqu’à l’épaule, et souvent une troisième devant traversant la gorge.
La petite civette indienne est un carnivore. Elle se nourrit de petits vertébrés, en particulier des rongeurs. Ele est très opportuniste et se nourrit tout aussi bien de fruits, de charognes, d’insectes, d’oiseaux, de serpents.
La petite civette indienne est menacée par le braconnage pour sa viande dans certaines régions . La chasse illégale en Thaïlande, est un problème car elle répond à une forte augmentation de la demande de viande de civettes sur les marchés chinois et vietnamiens.

Cerf aboyeur ou Muntjac indien - Muntiacus muntjak

Le cerf aboyeur ou muntjac indien (Muntiacus muntjak) est un cervidé de petite taille qui vit dans les forêts humides en Asie du Sud-Est. C’est le mammifère ayant le plus petit nombre de chromosomes du monde avec trois paires seulement (2n = 6, 7) [1]. Ici un spécimen de l’espèce locale le Muntiacus muntjak curvostylis, อีเก้ง (ee keng), cette sous-espèce qui habite la Thaïlande atteint 1,35 mètres de long pour une hauteur au garrot de 65 cm et un poids maximal de 35 kg. Il est roux-doré avec des marques noires sur les pattes et la tête ; son ventre est blanc et ses bois de petite dimension (15 cm). Ils sont munis d’un seul andouiller sur un pivot large et poilu. Pendant le rut il pousse de cris proche d’un aboiement. Le "ee geng" vit dans a forêt en solitaire. Il est diurne.

X

Exemple de fenêtre « modal » stylisée

Description du message.

Ouvrir le popup

Notes

[1Le nombre de chromosomes pour chaque espèce est très variable 8 pour la drosophile, 14 pour le seigle, 48 pour la patate, 78 pour le chien, 46 pour l’homme, 48 pour le chimpanzé. Le cerf aboyeur a trois paires de chromosomes alors que le muntjac de Reeves (Muntiacus reevesi) en a 23, bien qu’ils aient des liens de parenté très étroits ! Pour le moins étonnant...