Brève chronologie...

Thaïlande - Culture et Histoire


agrandir

La Thaïlande est le "pays des Thaï" depuis mille ans environ.
Avant l’immigration des peuples thaï depuis le sud de la Chine, plusieurs royaumes se sont succédés et/ou côtoyés, d’ethnie môn, khmère ou malaise .
Les Thaï établirent leurs propres royaumes, d’abord à Sukhothaï et au Lanna (Chiang Mai), puis le royaume d’Ayutthaya. Ces États se combattirent entre eux et furent constamment menacés par l’empire khmer, les birmans et les vietnamiens.
La Thaïlande a été amputée de plusieurs régions (Cambodge, Laos) et a souffert aussi des empiétements de l’Europe coloniale au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Avant les Thaï

Ban Chiang
  • 700 000 ans av. J.-C. : à Lampang premiers vestiges d’hommes appartenant à l’espèce Homo erectus.
  • 10 000 ans av. J.-C. : civilisation préhistorique dans la province de Kanchanaburi, notamment dans la vallée située entre les rivières Kwai Yai et Kwai Noï (Muang Singh).
  • 4500 - 3000 : à Wang Bhodi dans la province de Kanchanaburi, vestinge d’une culture néolithique.
  • 4000 à 2500 ans av. J.-C. : à Ban Chiang, près d’Udon Than, vestiges d’une culture inconnue datant de l’âge de bronze.
    Buffle d’eau, Lopbury vers 2 300 ans avant J.-C.
  • IIIe siècle : une puissance maritime [1], le Fou Nan, dont la capitale était Oc-Eo (sud du Viêt Nam), contrôle le sud du Viêt Nam, la basse vallée du fleuve Chao Phraya et le nord de la péninsule Malaise.
    Ve siècle : le Chen-la s’étend sur le nord du Cambodge et le nord-est de l’actuelle Thaïlande, et annexe le Fou-nan. On pense que le Chen-la est l’ancêtre du Cambodge. Cette vaste région équivalente à l’Indochine moins le Dai Viet, était connue par les étrangers comme le Sovannaphum ou le Sovarnabhumi.
  • VIIe siècle : Royaume môn de Dvarati. Le royaume de Lavo (disparu en 1388) à Lopburi, et au VIIIe ou IXe siècle, à Lamphun, celui d’Haripunjaya (disparu au XIIIe siècle).

Les migrations thaï [2]

Carte de l’Asie du Sud-est au Xe siècle
  • VIIIe siècle : Royaume de Nanzhao (Nan-Tchao) ou Yunnan.
  • XIe siècle : Début de la "descente" des Thaï vers le bassin du Maenam.
  • 1181-1218 : Règne de Jayavarman VII, souverain khmer. Le bassin du Maenam est intégré à l’empire khmer.

Sukhotai

Statue du roi Ramkhamhaeng, parc historique de Sukhothai - ถ้ำพระธาตุ
  • 1220 : Un prince thai Bangklangthao occupe Sukhothai et se fait couronner roi du Siam sous le titre d’inthrathit. Fondation du royaume de Sukhothai.
  • 1253 : Conquête du royaume de Nanzhao par les Mongols.
  • 1280 - 1317 : Règne de Ramkhamhaeng considéré comme le premier grand roi du Siam. Invasions siamoises au Cambodge.
  • 1292 : Le royaume de Sukhothai atteint Luang Prabang et Ventiane au Laos et Pegu en Birmanie.

Ayutthaya

Ramathibodi 1 (U-Thong) - Wat-Phutthaisawat - Ayutthaya
  • 1350 : Un prince de Uthong se fait couronner roi du Siam à Ayutthaya sous le nom de Ramatibodi Ier.
  • 1350 - 1366 : Période des grandes lois siamoises d’Ayutthaya.
  • 1369 : Fin du règne de Ramathibodi.
  • 1371 - 1373 : Guerre d’Ayutthaya contre Sukhothai.
  • 1376 : Annexion de Phitsanulok au royaume d’Ayutthaya.
  • 1378 : Annexion de Kamphengpet au royaume d’Ayutthaya.
  • 1431 : Prise d’Angkor par les siamois.
  • 1438 : Disparition totale de la dynastie des Sukhothai.
  • XVIe siècle : guerres siamo-birmanes.
  • 1569 : Prise d’Ayyuthaya par les birmans : le Siam devient une province birmane.
  • 1590-1605 : Règne du roi siamois Naresuan qui libère le Siam de l’emprise birmane.
  • 1593 : Le Siam retrouve son indépendance et ses frontières de 1549.le Siam impose sa suzeraineté au Cambodge.
  • 1595 : Le Siam impose sa suzeraineté sur Chiang Mai.
  • 1656 : Début du règne du grand roi Phra Narai.
  • 1684 - 1687 : Échange d’ambassadeurs entre la France et le Siam. Traité franco-siamois (1686).
  • 1688 : "Révolution" au Siam. Fin du règne de Phra Narai. Expulsion des étrangers.
  • 1759 - 1767 : offensive birmane au Siam.
  • 1787 : Prise d’Ayyuthaya par les birmans. Fin de la dynastie d’Ayyuthaya.

Thonburi

Taksin le Grand- Phaya Tak
  • 1767 - 1782 : règne de Phaya Tak (Taksin le Grand). Victoire définitive contre les Birmans. Taksin déplace la capitale à Thonburi sur la rive droite du fleuve Chao Phraya.

Bangkok

  • 1782 : Début du règne de Chao Phaya Chakri, premier roi de l’actuelle dynastie. Bangkok devient la capitale du royaume.
  • 1851 - 1868 : Règne du roi Mongkut (Rama IV).
  • 1855 : traité anglo-siamois. "Ouverture " du Siam à l’Occident.
  • 1856 : traité franco-siamois.
  • 1868 - 1910 : règne du roi Chulalongkorn(Rama V).
  • 1893 : crise anglo-franco-siamoise.
  • 1907 : traité de frontière franco-siamois.
  • 1910 - 1925 : règne du roi Rajivarudh (Rama VI).
  • 1917 : Intervention du Siam dans la première Guerre Mondiale aux côtés des Alliés
  • 1923 - 1935 : Règne du roi Prajadhipok (Rama VII)
  • 24 juin 1932 : Coup d’état. Fin de la monarchie absolue. Première constitution siamoise.
  • 1933 : mise en place du premier gouvernement militaire.
  • 1935 - 1946 : Règne du roi Ananda Mahidol (Rama VIII)
  • 1938 : arrivée au pouvoir de Pibul Songgram.
  • 1939 : Le Siam prend le nom de Thaïlande ("Muang Thaï").
  • 1940 : Alliance de la Thaïlande et du Japon.
  • 1944 : Fin du premier gouvernement Pibul Songgram.
    Le Roi Ananda Mahidol et le Prince Bhumibol Adulyadej (1938)
  • 1946 : Assassinat du roi Ananda Mahidol.Règne du roi Bumidol Adulyadej (Rama IX)
  • 1947 - 1957 : Nouveau gouvernement Pibul Songgram.
  • 1954 : la Thaïlande devient membre de l’O.T.A.S.E.
  • 1957 - 1958 : premier gouvernement du maréchal Thanom Kittikachorn.
  • 1958 - 1963 : Gouvernement du maréchal Sarit Thanarat.
  • 1963 : Second gouvernement de Thanom Kittikachorn.
  • 1966 : 34.000 soldats américains sont stationnés en Thaïlande.
  • 1967 : Des soldats thaïlandais sont envoyés combattre au Vietnam.
  • 1968 : Promulgation d’une nouvelle constitution.
  • 1971 : Coup d’état de Thanom et Prapath, instauration de la loi martiale.
  • 1972 : Retrait des troupes thaï encore stationnées au Vietnam.
  • 1973 : un important mouvement populaire dirigé par le "N.S.C.T" exige la promulgation d’une constitution démocratique. 14-15 octobre : la plus grande manifestation de l’histoire de la Thaïlande (500 000 personnes). La dictature est renversée. Thanom et Prapath quittent le pays.
  • 1973 - 1976 : période démocratique.
  • 1974 : Grande campagne pour le retrait total et immédiat des GI ’s.
  • 1975 : Élections. Kukrit Pramoj, chef du Parti d’Action Sociale devient premier ministre.
  • 1976 : Nouvelles élections. Seni Pramojui dirige le parti démocrate vainqueur, remplace son frère à la tête d’un gouvernement de coalition.
  • 14 octobre 1976 : Coup d’état. Loi martiale. Toute la gauche des mouvements étudiants, ouvriers et paysans part dans les maquis du P.C.T.
  • 1977 : Coup d’état manqué, reflet des luttes au sein de l’armée , nouveau coup d’état en octobre. Le général Kriangsak, nouveau premier ministre, entame une politique d’amnistie à l’égard des maquisards.
  • 1980 : Le général Prem Tinsulanond devient premier ministre.

[1Le Fou Nan est connue seulement par le nom que lui donnent les textes chinois.

[2Les Thaï sont un sous-groupe de locuteurs de la langue Thaï qui sont largement distribués en Asie du Sud-Est et dans la province du Yunnan en Chine du Sud-Ouest. Les Thaï sont le groupe ethnique le plus important en Thaïlande, mais ce groupe ethnique porte différents noms dans d’autres pays. Ils s’appellent Dai en Chine, Shan en Birmanie et Lao au Laos. Bien que différentes appellations soient utilisées dans différents pays ou dans différentes littératures, la plupart des chercheurs s’accordent à dire que ces locuteurs partagent une origine commune récente
Bien que la plupart des anthropologues et des historiens s’accordent à dire que les Thaï modernes viennent du sud-ouest de la Chine et du nord de la Thaïlande, l’endroit d’où ils ont migré historiquement reste controversé.

Carte des hypothèses des migrations thaï
Localisation géographique des 19 populations étudiées et des voies migratoires.

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image.
Trois hypothèses populaires ont été proposées :

  • l’hypothèse de l’origine du nord. Les Taï proviedraient des prairies tempérées du nord de la Chine, où ils vivaient jusqu’à ce que les Han chinois les conduisent vers le sud il y a environ 3 000 ans. Selon cette théorie, les Thaï ont d’abord été chassés du nord par les Han vers le centre de la Chine, puis progressivement vers des régions du sud-ouest de la Chine, comme le Yunnan et d’autres pays d’Asie du Sud-Est VIe siècle avant notre ère. Les priples thaï et mongols partageraient une origine commune récente
  • l’hypothèse de l’origine du sud. L’hypothèse a été proposée au début du XXe siècle par Davies et a été systématiquement reprise par des chercheurs chinois. Ces chercheurs croient que les Thai sont venus du sud de la Chine et que leurs ancêtres sont les "Yue" des indigènes du sud de la Chine ancienne. Les Thaï et les autres groupes ethniques parlant le Thai-Kadai dans le sud de la Chine, tels que le Zhuang et le Mulao, auraient un ancêtre commun récent. Les Dai chinois d’aujourd’hui et d’autres personnes parlant le Thai dans d’autres pays ont émigré du sud de la Chine il y a environ 1 000 ou 2 000 ans.
  • une origine indigène. En 1900, le savant britannique Scott a suggéré que les Thaï étaient des indigènes du sud-ouest de la Chine et ont évolué en un groupe ethnique indépendant. Certains chercheurs chinois ont tenté de prouver la théorie de l’origine indigène en utilisant des documents historiques et des preuves archéologiques. Ces savants ont proposé que les Thaï devaient être des indigènes du sud-ouest de la Chine, comme les locuteurs austro-asiatiques (les Wa et les Bulang en Chine). Les partisans de la théorie indigène pensent que les Thaï provenaient de la province chinoise du Yunnan et du nord de l’Indochine.

Des études génétiques ont été faites entre les Thai en Chine et leurs "frères et soeurs" pour tester différentes hypothèses avec des échantillons de quatre populations supplémentaires Han (Yunnan), Dai (Dehong), Dai (Yuxi) et Mongol. Les résultats des comparaisons de distance génétique, des analyses de structure génétique et des analyses d’admixtions indiquent tous que les populations issues de l’hypothèse de l’origine nordique ont de grandes distances génétiques et sont clairement différenciées du Thai. L’analyse ABC basée sur la simulation l’indique également. La probabilité a posteriori de l’hypothèse de l’origine nordique est seulement de 0,04 .
Inversement, les relations génétiques étaient très étroites entre les Thai et les populations d’origine australe ou une hypothèse d’origine indigène. Des analyses ABC basées sur la simulation ont également été utilisées pour distinguer l’hypothèse d’origine sud de l’hypothèse d’origine indigène. Les résultats indiquent que la probabilité a posteriori de l’hypothèse de l’origine sud 0,64 est plus grande que celle de l’hypothèse de l’origine indigène 0,324.
Les données génétiques indiquent que l’hypothèse de l’origine du sud a une probabilité statistiquement plus élevée que les deux autres hypothèses, suggérant que les Thai proviennent très probablement du sud de la Chine.

Dans la même rubrique

Yam Thoua Phou